vendredi 30 janvier 2015

Conditions sine qua none... (Chronique 1 - 2/2)

Le chaman avait fait de rapides calculs en fonction de ses connaissances de la nature et en avait déduit que 5 semaines minimum devraient s’écouler avant que des retrouvailles éventuelles puissent avoir lieu…
La nature était ainsi faite, il fallait déjà 4 semaines rien que pour le sevrage de l’animal nouveau né.
Le rendez-vous était donc fixé à la fin du mois de Janvier de l’année suivante dans l’animalerie la plus proche de leur maison… 

Eh! j’aurais préféré vous conter une histoire avec des retrouvailles insolites entre la petite fille et son compagnon sur des terres sacrées au coeur d'une nature sauvage et luxuriante... 
J'aurais pu enjoliver la réalité et expatrier mes héros à l'autre bout de la planète, mais je ne souhaite pas déformer la vérité. 
La petite fille de mon récit est une petite fille des villes... et si il est des pays et des époques où les chamans vivent sous la tente et sont coiffés de plumes, je trouve porteur d'espoir le fait de savoir que le père de cette jeune fille est citadin également, chaman ET citadin contemporain, ce qui ne lui facilite guère la tâche au quotidien… Recréer les liens entre les hommes et la nature dans des villes où il n’y a plus que du béton et du bitume à perte de vue est au moins autant indispensable que difficile… Mais revenons à notre histoire...

A la mort de l’animal, le jeune Chaman, novice en ce genre de pratique prit soin d’invoquer les esprits  et leur demanda d’être guidé le juste moment venu.
Si la Vie permettait ces retrouvailles, il souhaitait être absolument certain qu’il s’agisse bien de l’âme du petit animal perdue puis retrouvée, et le seul moyen d’obtenir cette certitude était d’établir une liste de tout un tas de conditions, de signes de reconnaissance, qui devaient impérativement être remplies au moment précis où les retrouvailles devaient avoir lieu.
Des conditions nombreuses, au moins 6 parce que 3 ou 4 pourraient encore être le fruit du hasard… et toutes devaient être suffisamment improbables pour que la réalisation simultanée ne puisse être que la preuve irréfutable que la magie de la Vie venait d’opérer et qu'il était bien question de réincarnation.

Parmi ces conditions,  l’animal au pelage de la couleur rare qu’il avait vu en songe (1) ne devait plus se trouver là où toutes les autres de son espèces étaient vendues depuis les dix années qu’ils fréquentaient cet établissement régulièrement (2).
Il devait se trouver juste au dessus (3) et à la gauche d’animaux tricolores (4) et très précisément en face d’un lapin angora marron…(5) 
Une jeune fille brune devait se trouver derrière eux au moment du choix (6), ce moment précis où le petit animal sortirait du lot de ses congénères en grimpant au grillage du fond de la cage (7). Et afin d’éviter de multiples déplacements, le chaman devrait recevoir un signe clair que le moment était venu (8)
Et puis il y avait cette certitude que l’animal aurait un détail rédhibitoire pour la petite fille et qu’elle devrait passer au dessus…(9)
Alors, si et seulement si toutes ces conditions étaient réunies, ils pourraient avoir la certitude de la réincarnation de son âme.

35 jours et 36 nuit s’écoulèrent avant que le chaman ne soit réveillé en pleine nuit par l’apparition de l’animal… 
Il se rendormit surpris de ce curieux rêve et refit exactement le même pour la deuxième fois consécutive. Lui qui d’ordinaire ne se souvenait jamais de ses rêves gardait de ceux là le souvenir précis et interpréta cela comme un signe que le jour était venu. 

Le soir même, la tribu au complet se rendit à l’animalerie et la petite fille se précipita là où se trouvaient d’ordinaire les rongeurs en cherchant du regard une petite boule de poils couleur café au lait comme elle en avait eu la vision, tout en espérant secrètement que son animal n’ait pas les yeux rouges qui l’effrayaient au plus haut point. Et puis l’inquiétude grandit…Et si ils étaient des dizaines et qu’elle ne le reconnaissait pas ? Elle qui attendait depuis tellement longtemps...

Ce soir là, en lieu et place habituelle du rongeur attendu se trouvaient  d'autres rongeurs... des dizaines de petites souris blanches.
Elle parcourut du regard l’alignement de cages de verre contenant toutes sortes de rongeurs de toutes tailles… Des hamsters russes aux octodons en passant par les écureuils de Corée...
Lorsqu’enfin elle découvrit la bonne cage avec les plus jeunes animaux, tout en bas à droite, elle se rendit compte que la cage était située juste au dessus d’un bac contenant 3 cochons d’Inde tricolores et avant même qu’elle n’eut le temps de constater que des animaux tricolores se trouvaient bel et bien dans la grande volière de droite, son petit frère s’écriait « Eh! retournez-vous!!! Regardez là, juste derrière,  y’a un trop beau lapin tout plein de poils… Moi je l’appellerait caramel parce qu’il est marron comme du caramel !!! »

5 des 9 signes étaient réunis…

Pour autant la cage ne contenait qu’une dizaine de petites boules de poils toutes noires et blanches.
Elles étaient minuscules, à peine sevrées, l’âge correspondait mais pas une seule n’avait la couleur du café au lait.
D’autant plus déçue que l’espoir s’était renforcé à la vue des 5 conditions réunies, la petite fille eut les larmes aux yeux et ne put s’empêcher d’inspecter à nouveau toutes les cages une par une… en vain.

Le chaman étonné de découvrir la majorité des signes mais sans le dénouement espéré essayait de comprendre ce qu’il se passait…
Il demanda à sa fille de prendre chaque petite boule de poils et de voir si quelque chose de particulier se passait avec l’une d’entre elle. Il pensait que peut-être un autre animal lui était destiné pour vivre de nouvelles choses et que les signes étaient là pour lui confirmer ce choix… 
Ou alors s’était-il trompé sur la couleur…Peut-être n’aurait-il pas une robe marron et blanche mais noire et blanche, après tout l’une des petites bêtes avait la ligne colorée le long du dos qu’il avait vu en songe et qu’il guettait et puis, il était encore novice et n’était donc pas infaillible.

Avec l’aide du vendeur, la petite fille saisit une par une chaque petite bête guettant le moindre signe, mais rien.
En désespoir de cause elle demanda à voir également la dizaine d’animaux noirs et blancs eux aussi et situés dans la cage du dessus, ils étaient un petit peu plus âgés mais dans la confusion de la situation elle eut peur de passer à côté de ce que la vie avait voulu pour elle et une fois encore, rien. 
Elle fit retentir la petite clochette qu’elle avait pris soin d’emporter avec elle tout en guettant une éventuelle réaction d’un animal… toujours rien.

C’est au moment où il s’apprêtaient à rentrer les mains vides que le Chaman s’écria « Mais que fait cet animal là ? » en pointant du doigt une jolie petite boule de poils café au lait et blanc avec une ligne colorée sur le dos…

La petite bête était précisément dans la cage du dessous, LA cage qui contenait la dizaine de petits rongeurs  tous noirs et blancs et  qu'ils venaient d’inspecter pendant 15 minutes en les prenant chacun un par un...

Le vendeur du magasin hagard regardait tour à tour la cage pourtant fermée à clef, la clef qu’il avait dans sa main et quand il retrouva la parole ce fut pour leur demander d’où venait cet animal ?
Il répétât  plusieurs fois que c’était impossible, qu’il avait été livré de 10 animaux noir et blancs, encore tous là, c’était écrit sur le bon de livraison pour qui voulait le vérifier, d’ailleurs c’était impossible qu’ils soient de la même portée puisque ces couleurs n’étaient pas compatibles… Il bredouillait qu’ils avaient retourné toute la cage et pris chaque animal un par un et que celui-ci n’était pas là il y a 10 minutes, que la cage était fermée, que d’ailleurs il n’y avait aucun animal de cette couleur dans aucune cage.
Il répétait qu’il ne comprenait pas mais qu’il n’avait pas le temps de comprendre, déjà les lumières du magasins s’éteignaient pour la fermeture et une jeune fille brune patientait encore derrière eux pour effectuer un achat… 
Il s’empara du petit animal qui tentait de s’évader en escaladant le grillage du fond de la cage et le confia à la petite fille.

Les larmes aux yeux , elle serra sa petite boule de poils café au lait contre son coeur…Sa petite boule de poils qui la regardait de ses grands yeux rouges.
A cet instant, eIle avait les plus beaux yeux du monde… Elle n’avait pas d’alibi et personne ne sut jamais où et comment était-elle cachée la demi-heure précédente et ce n’était pas grave.

Quand ils quittèrent l’enseigne et que le rideau de fer se referma derrière eux, il semblait bien que dans le fond du magasin, on pouvait encore lire sur les lèvres du vendeur hébété le mot « impossible »…
Et quand les enfants de la tribu voulurent comprendre ce qui s’était passé, comment était arrivée là cette petite boule de poils alors que tout tentait à prouver que c’était impossible…
Le chaman leur expliqua qu’il faut parfois savoir accepter les cadeaux exceptionnels de la vie sans poser de question… sans chercher à tout expliquer et à tout comprendre.
L’important n’était pas dans le pourquoi ni dans le comment…Elle était là, elle était revenue parmi eux, ils devaient juste faire preuve d’une reconnaissance infinie pour la chance insolente qu’ils avaient eue de vivre de si beaux instants qui resteront à jamais gravé dans leur mémoire comme la preuve irréfutable qu’avec une  foi à toute épreuve et un amour infini, rien n’est impossible… Rien.

Puis il se pencha sur le petit rat qui avait déjà repris sa place dans le cou de sa fille et lui souffla "bon retour parmi nous Tatouille, tu nous a manqué..."


jeudi 29 janvier 2015

L'histoire d'une cloche... (Chronique 1 - 1/2)

Je vous l'ai promis hier...
Voici la première partie de la première chronique... Celle grâce à qui ce blog est né.
N'hésitez pas à me laisser vos commentaires, impressions, ressentis en commentaire à la fin de l'article... Ce sont vos mots qui me font grandir et qui m'inspirent... D'avance merci et belle lecture !


Un jour une petite fille qui avait tissé un lien extraordinaire avec son animal de compagnie fut rattrapée par les années qui avaient fait vieillir son confident, son meilleur ami, bien trop vite à son goût et surtout bien plus vite qu'elle... 
La vieillesse l'a emportée sur la vie et ses paupières se sont fermées pour la toute dernière fois à la mi-décembre. 

Effondrée, la petite fille qui refusait de croire à la mort de l’âme et à une séparation définitive implora son père, un jeune chaman, de guider l’esprit de son animal dans le monde de l’au-delà jusqu’aux portes de la réincarnation dans le secret espoir, si le miracle de la vie le permettait, de retrouver l’âme de son compagnon lors de son incarnation suivante.

Le jeune chaman, qui entretenait un lien étroit avec les forces de la nature depuis toujours mais qui n’était au service de l’univers et de la vie que depuis peu de temps n’avait alors jamais procédé à une telle expérience… 
Il n’avait jamais rien apprit ni rien lu sur le sujet ou sur les rituels funéraires mais bouleversé par l’immense peine de sa fille, il décida de tout tenter pour que les deux inséparables se retrouvent si tel était leur destin...

Mû par une certitude intérieure il se mit en quête d’une cloche à la sonorité si juste que le son de son tintement serait capable de guider l’esprit des morts au delà de notre monde. 
Des cloches, il en possédait des dizaines de toutes les tailles… du grelot à l’énorme cloche de plusieurs kilos que les bergers suspendaient au cou de leurs plus belles bêtes libres dans les prairies Alpines… Toutes ces cloches avaient été chinées au fil de longues années, mais aucune d’entre elle n’avait LA sonorité qu’il recherchait. 
Agacé de ne pas trouver cette cloche particulière, il se rabattit sur celle dont il jugea que la sonorité était la plus proche et commença un rituel dont lui seul avait le secret qu’il percevait comme soufflé par une voix intérieure. 
Toute la tribu accompagna les tintements de la cloche de ses prières et le chaman et la petite fille eurent une vision… 
La petite fille, ne perçut que la future couleur de l’animal qui n’était pas commune pour son espèce. Son père, lui en apprit un petit peu plus : Sa vision était si précise qu’il était capable de dessiner l’animal et son nouveau pelage à la robe si spéciale, il sut également dans quelles conditions la petite fille et lui pourraient se retrouver, à quel endroit, quel jour, en présence de qui… Et il savait que la petite fille devrait revenir sur un apriori, mais il ignorait encore lequel. 

Père et fille en avaient désormais la certitude, l’animal renaîtrait… 
Mais l’univers leur offrirait-il une deuxième vie de partage ou avaient-ils d’autres choses à vivre et à apprendre séparément?

Afin de mettre toutes les chances de son côté, la petite fille écouta les sages conseils de son père et trois fois par jour priait du plus profond de son coeur …
Des prières noyées de larmes d’une infinie tristesse que les jours ne parvenaient à tarir…
Des prières au son d’une clochette qui ne sonnait pas juste et dont la sonorité n’avait de cesse de contrarier le chaman.

La petite fille avait bien compris que l’âme de son ami devait parcourir un long chemin et que bien des lunes devraient s’écouler avant qu’ils puissent peut-être un jour se retrouver…
Alors que tous ses proches , famille ou amis l’incitaient à adopter un nouvel animal pour atténuer son chagrin et abreuver d’amour un nouveau compagnon, elle refusait obstinément cette simple idée et patientait dans la souffrance brulante de la solitude et de l’absence.
Elle ne savait pas quand ils se retrouveraient, ni même si réellement ils se retrouveraient mais elle avait la foi … Une foi inébranlable en leur amour et en ce lien qu’ils avaient tissé jour après jour, mois après mois, année après année.

La mère de la petite fille, épouse du chaman, fut émue par la détermination de sa fille et entreprit de partager son histoire avec l’une de ses plus proches amies et confidentes.
Cette amie de longue date avait quitté la région mais les kilomètres n’étaient pas venus à bout des liens du coeur et les deux femmes étaient restées très proches… Si proche qu’elles trouvaient toujours prétexte à se retrouver aussi souvent que la vie le leur permettait, et qu’elles prenaient un plaisir immense à partager et échanger leurs expériences au fil de longues marches dans les campagnes environnantes.
C’est donc tout naturellement que lors de leurs retrouvailles quelques semaines plus tard, elles partirent marcher et en chemin, lui raconta l’histoire depuis son début : sa fille anéantie de chagrin, son mari qui marchait très certainement sur les traces de ses ancêtres ou sur celles de ses vies antérieures se livrant à de nouveaux rituels de passage, rituels comprenant une mystérieuse cloche introuvable… Etc… Mais son amie ne l’écoutait déjà plus.
Sortie de sa torpeur les premiers mots qu’elle bredouilla furent confus tant tout se bousculait dans sa tête… Mais très vite tout devint très clair… un peu comme si cette conversation, cette dernière phrase qu’elle avait entendu avant que tout le reste ne lui échappe, venait de lui offrir un fil capable de relier à la perfection grand nombre de perles différentes qui se bousculaient dans sa tête depuis plusieurs années…

De retour au foyer, la jeune femme, amie de la tribu, se précipita dans ses bagages avant de s’approcher du chaman, de s’emparer de sa main et d’y déposer une magnifique petite cloche qui ne ressemblait en rien à toutes les cloches qu’il possédait et dont le cordon usager traduisait le grand âge.
La stupéfaction fut générale tant et si bien que la petite fille s’écria « Oh mon Dieu… C’est LA cloche ! C’est elle!!! Mais comment est-ce possible ??? 




« "Il y a environ vingt ans, à plus de quatre cent kilomètres d'ici, 
j'étais en vacances chez ma sœur. 
J'ai toujours aimé les boutiques de brocanteurs, d'antiquaires... 
Ces objets posés, comme suspendus dans l'attente. 
J'étais donc chez un antiquaire et je scrutais les trésors poussiéreux 
quand mon regard s'est posé sur cette petite cloche. 

Je suis tout de suite tombée sous le charme ! 
Je l'ai saisie délicatement et j'ai continué mon tour dans la boutique. 
Au moment de partir j'ai levé la clochette 
« vous la vendez combien ? ». 
La commerçante m'a sourit « je vous la donne ». 

Oh non, non, on ne peut pas donner les choses ainsi... 
cette clochette n'as pas de prix... 
les mots se bousculaient dans ma tête et 
comme j'allais répondre, insister, 
j'ai levé les yeux pour croiser le regard bienveillant de cette femme. 
La scène s'est gravée dans ma tête et j'ai tout naturellement accepté ce présent. 
Cette clochette me fascinait par sa finesse, 
sa délicatesse et son doux tintement, inaudible. 
J'ai toujours eu l'impression que c'était un objet important, 
essentiel qui ne m'était pas destinée et qui m'avait été confiée. 
Il y a parfois des choses que l'on sait et qui ne s'expliquent pas.

La clochette a donc rejoint ma boîte à trésors, 
ma boîte de conteuse dans laquelle je dépose les objets qui me parlent. 
Cette clochette intervient parfois dans mes récits de conte,
 elle sonne pour faire rêver. 
Mais c'est assez rare car son son n'est pas entendu de tous tant il est... indéfinissable. 

Quand tes enfants m'ont demandée de venir avec mes histoires, 
la cloche s'est rappelée à moi et je l'ai glissée dans mes bagages... 
Pourquoi ? Comment ? Je ne sais pas. 
Je me répète : 
Il y a parfois des choses que l'on sait et qui ne s'expliquent pas
Quand ta femme m'a racontée votre histoire tout à l'heure,
 j'ai eu comme un déclic : « bien évidemment ! » 
L'évidence m'a sautée à l'esprit et je n'avais plus qu'une idée en tête : 
rentrer et te confier la petite cloche comme on me l'a jadis offerte. 

Je n'en suis pas la propriétaire et j'ai toujours su, 
au fond de moi, qu'elle ne m'était pas destinée, 
comme si j'en étais la gardienne en attendant de... 
Voilà ! Je te la confie parce que ça doit être ainsi. 
Ne me regarde pas avec ses yeux là... je ne sais pas moi-même. 
Tout ce que je sais c'est qu'aujourd'hui cette clochette t'es destinée, 
elle trouve sa place naturellement. 
Libre à toi d'en faire ce que tu as à en faire... » 


Le chaman fit retentir la cloche venue de si loin… 
Cette mystérieuse cloche qui avait été confiée par une illustre inconnue à cette femme, bien des années avant qu’ils ne se rencontrent… 
Cette cloche à la mélodie à peine audible, si indescriptible et capable de guider les âmes dans l’au-delà… 
Cette cloche qui représente à elle seule la complexité et l’incroyable beauté du monde, de la vie orchestrée à la perfection, près de 20 ans auparavant pour que le Chaman récupère l’outil qu’il recherchait afin d' accomplir sa mission, au moment précis où il en aurait besoin… à quelques semaines près. 

Cette cloche qui serait peut-être capable de ramener l’âme de l’animal auprès de la petite fille si toute fois il n’était pas trop tard et que les forces de l’univers l'acceptaient…


Suite ICI

mercredi 28 janvier 2015

Mais c'est quoi ce Chaman tout vert???

Avant de vous publier mon premier récit (demain promis ! il est déjà dans la boîte, tout écrit, tout fini)
je tenais à apporter quelques petites précisions sur ce "Chaman Malgré lui" aux allures de Troll bougonnant...

Alors avant de créer ce blog, j'ai fait quelques petites recherches sur "la concurrence"... tous les blogs qui parlent de Chamans ou de spiritualité...
Je crois que quasiment tous vous servent des indiens et des plumes!

Je n'ai rien contre, mais "le mien" de Chaman n'est ni Indien, ni coiffé de plumes... 

Certes il porte des pierres autour du cou... Mais il porte surtout des jeans et des Air Jordan parce que ses parents n'ont pas voulu lui en acheter quand il avait 15 ans, alors à bientôt 40 il emmerde tous ceux à qui ça déplaît et il porte fièrement ses chaussures rouges !
Mon Chaman à moi ne monte pas à cheval, il rêve de Harley Davidson.
Ce même Chaman qui  se voyait surfeur l'été et snowboarder l'hiver...


Puis surtout... Mon Chaman ne comprend pas pourquoi il a reçu tous ces dons, pourquoi il se sent si bien quand il soigne les gens alors que depuis qu'il est tout petit tout le monde dit de lui qu'il est associable!

Et si vous voulez voir grogner mon Chaman et prendre des airs de Troll bougonnant il vous suffira de lui dire que vous aimeriez bien avoir ses dons... 
Avec cette petite remarque il partira au quart de tour ! A tous les coups il grognera en vous expliquant que tout le monde a ces dons mais que les hommes se sont coupés de la nature, qu'il suffit juste de savoir écouter et entendre tout ce qui nous entoure et que c'est parce que plus personne n'écoute et n'entend tout cela que lui est obligé de le faire au lieu de pouvoir surfer tranquillement !!!

Alors moi je vous le dis avec ma prose,  mais lui il vous dirait plutôt "Vous m'emmerdez, vous n'avez qu'à ouvrir vos yeux et vos oreilles et vous en serez capable aussi!!!"

Voilà, maintenant que vous connaissez un petit peu mieux ce Chaman, vous savez pourquoi sur ce blog vous serez dispensés d'indiens et de plumes... :)

mardi 27 janvier 2015

Secrets de naissance des "Chroniques du Chaman Malgré lui"...

Tout d'abord : Bienvenue sur le Blog  !!! :)

Il faut un début à tout  alors pour le tout premier article de ce blog je vais vous raconter son histoire... Pas celle du Chaman, celle-là vous la découvrirez au fil des articles...

Je vais vous raconter les coulisses de ce blog, le "pourquoi" et le "comment" est-il né?

Je blogge depuis maintenant plus de 7ans  régulièrement... 
Un blog "nature" qui cause environnement, santé naturelle, bien-être... 
Un blog exutoire qui parle aussi de moi, de mes coups de gueule, de mes coups de coeur... 
Un blog qui m'a permis de faire de merveilleuses rencontres humaines et pour certaines encore virtuelle (mais la transformation ne saurait tarder j'en suis sûre)...
J'ai partagé beaucoup de choses, et je continue de les partager encore car je ne souhaite pas le fermer...

Aujourd'hui, ce blog nait de nouvelles envies de partages, de nouveaux récits, de témoignages, de nouvelles aventures humaines enrichissantes... 
Et à quoi servent les richesses si ce n'est à être partagées?

J'ai écrit il y a peu quelques articles, témoignages d'expériences avec un chaman...
Des articles que j'hésitais à partager sur "Et si on changeait le monde" car je me demandais si ces lignes trouveraient lecteurs... Si elles avaient de l'intérêt pour d'autres personnes que moi...  J'étais remplie de doutes, de questions... de craintes aussi.

Alors je les ai partagées avec 3 amies très proches et leur ai demandé conseil...
Toutes m'ont vivement encouragées et puis il y a eu ce message...
Celui du déclic... Le voici :

"J'ai dévoré ton histoire ! 
Elle m'a emmené vers le magique, le  beau... 
Elle m'a faite rêver, elle m'a faite du bien 
et je l'ai lu avec un grand plaisir.
Par contre, on risque de te demander 
d'autres histoires de ce Chaman, 
tu me dis que tu en as plein sous le coude... 
alors ECRIS !!! 
Ecris autant que possible !!! 
On a tous tellement besoin de beau et de magique... 
ECRIS même si cela reste anonyme... mais ECRIS !!!"

Je me suis donc dit que je ne pouvais pas inonder mes lecteurs de ces récits, qu'ils n'y trouveraient peut-être pas ou plus leur compte...
C'est ainsi qu'est né ce blog... 
Un blog qui aura peut-être les mêmes lecteurs que l'autre... ou pas.
Un blog qui permettra sans aucun doute de nouvelles très belles rencontres...
Un blog dédié uniquement aux récits, témoignages, partages spirituels...
Un blog qui débordera d'espoir, d'amour, de bienveillance...
Alors? Vous "viendez" dans mon univers ?
Je vous emmène... Vous me suivez pour cette nouvelle aventure ???

Pour être sûre de ne pas rater mes publications, abonnez vous  à mes publications (colonne de droite) ou rejoignez-moi sur Facebook (https://www.facebook.com/chaman.malgre.lui)