vendredi 30 janvier 2015

Conditions sine qua none... (Chronique 1 - 2/2)

Le chaman avait fait de rapides calculs en fonction de ses connaissances de la nature et en avait déduit que 5 semaines minimum devraient s’écouler avant que des retrouvailles éventuelles puissent avoir lieu…
La nature était ainsi faite, il fallait déjà 4 semaines rien que pour le sevrage de l’animal nouveau né.
Le rendez-vous était donc fixé à la fin du mois de Janvier de l’année suivante dans l’animalerie la plus proche de leur maison… 

Eh! j’aurais préféré vous conter une histoire avec des retrouvailles insolites entre la petite fille et son compagnon sur des terres sacrées au coeur d'une nature sauvage et luxuriante... 
J'aurais pu enjoliver la réalité et expatrier mes héros à l'autre bout de la planète, mais je ne souhaite pas déformer la vérité. 
La petite fille de mon récit est une petite fille des villes... et si il est des pays et des époques où les chamans vivent sous la tente et sont coiffés de plumes, je trouve porteur d'espoir le fait de savoir que le père de cette jeune fille est citadin également, chaman ET citadin contemporain, ce qui ne lui facilite guère la tâche au quotidien… Recréer les liens entre les hommes et la nature dans des villes où il n’y a plus que du béton et du bitume à perte de vue est au moins autant indispensable que difficile… Mais revenons à notre histoire...

A la mort de l’animal, le jeune Chaman, novice en ce genre de pratique prit soin d’invoquer les esprits  et leur demanda d’être guidé le juste moment venu.
Si la Vie permettait ces retrouvailles, il souhaitait être absolument certain qu’il s’agisse bien de l’âme du petit animal perdue puis retrouvée, et le seul moyen d’obtenir cette certitude était d’établir une liste de tout un tas de conditions, de signes de reconnaissance, qui devaient impérativement être remplies au moment précis où les retrouvailles devaient avoir lieu.
Des conditions nombreuses, au moins 6 parce que 3 ou 4 pourraient encore être le fruit du hasard… et toutes devaient être suffisamment improbables pour que la réalisation simultanée ne puisse être que la preuve irréfutable que la magie de la Vie venait d’opérer et qu'il était bien question de réincarnation.

Parmi ces conditions,  l’animal au pelage de la couleur rare qu’il avait vu en songe (1) ne devait plus se trouver là où toutes les autres de son espèces étaient vendues depuis les dix années qu’ils fréquentaient cet établissement régulièrement (2).
Il devait se trouver juste au dessus (3) et à la gauche d’animaux tricolores (4) et très précisément en face d’un lapin angora marron…(5) 
Une jeune fille brune devait se trouver derrière eux au moment du choix (6), ce moment précis où le petit animal sortirait du lot de ses congénères en grimpant au grillage du fond de la cage (7). Et afin d’éviter de multiples déplacements, le chaman devrait recevoir un signe clair que le moment était venu (8)
Et puis il y avait cette certitude que l’animal aurait un détail rédhibitoire pour la petite fille et qu’elle devrait passer au dessus…(9)
Alors, si et seulement si toutes ces conditions étaient réunies, ils pourraient avoir la certitude de la réincarnation de son âme.

35 jours et 36 nuit s’écoulèrent avant que le chaman ne soit réveillé en pleine nuit par l’apparition de l’animal… 
Il se rendormit surpris de ce curieux rêve et refit exactement le même pour la deuxième fois consécutive. Lui qui d’ordinaire ne se souvenait jamais de ses rêves gardait de ceux là le souvenir précis et interpréta cela comme un signe que le jour était venu. 

Le soir même, la tribu au complet se rendit à l’animalerie et la petite fille se précipita là où se trouvaient d’ordinaire les rongeurs en cherchant du regard une petite boule de poils couleur café au lait comme elle en avait eu la vision, tout en espérant secrètement que son animal n’ait pas les yeux rouges qui l’effrayaient au plus haut point. Et puis l’inquiétude grandit…Et si ils étaient des dizaines et qu’elle ne le reconnaissait pas ? Elle qui attendait depuis tellement longtemps...

Ce soir là, en lieu et place habituelle du rongeur attendu se trouvaient  d'autres rongeurs... des dizaines de petites souris blanches.
Elle parcourut du regard l’alignement de cages de verre contenant toutes sortes de rongeurs de toutes tailles… Des hamsters russes aux octodons en passant par les écureuils de Corée...
Lorsqu’enfin elle découvrit la bonne cage avec les plus jeunes animaux, tout en bas à droite, elle se rendit compte que la cage était située juste au dessus d’un bac contenant 3 cochons d’Inde tricolores et avant même qu’elle n’eut le temps de constater que des animaux tricolores se trouvaient bel et bien dans la grande volière de droite, son petit frère s’écriait « Eh! retournez-vous!!! Regardez là, juste derrière,  y’a un trop beau lapin tout plein de poils… Moi je l’appellerait caramel parce qu’il est marron comme du caramel !!! »

5 des 9 signes étaient réunis…

Pour autant la cage ne contenait qu’une dizaine de petites boules de poils toutes noires et blanches.
Elles étaient minuscules, à peine sevrées, l’âge correspondait mais pas une seule n’avait la couleur du café au lait.
D’autant plus déçue que l’espoir s’était renforcé à la vue des 5 conditions réunies, la petite fille eut les larmes aux yeux et ne put s’empêcher d’inspecter à nouveau toutes les cages une par une… en vain.

Le chaman étonné de découvrir la majorité des signes mais sans le dénouement espéré essayait de comprendre ce qu’il se passait…
Il demanda à sa fille de prendre chaque petite boule de poils et de voir si quelque chose de particulier se passait avec l’une d’entre elle. Il pensait que peut-être un autre animal lui était destiné pour vivre de nouvelles choses et que les signes étaient là pour lui confirmer ce choix… 
Ou alors s’était-il trompé sur la couleur…Peut-être n’aurait-il pas une robe marron et blanche mais noire et blanche, après tout l’une des petites bêtes avait la ligne colorée le long du dos qu’il avait vu en songe et qu’il guettait et puis, il était encore novice et n’était donc pas infaillible.

Avec l’aide du vendeur, la petite fille saisit une par une chaque petite bête guettant le moindre signe, mais rien.
En désespoir de cause elle demanda à voir également la dizaine d’animaux noirs et blancs eux aussi et situés dans la cage du dessus, ils étaient un petit peu plus âgés mais dans la confusion de la situation elle eut peur de passer à côté de ce que la vie avait voulu pour elle et une fois encore, rien. 
Elle fit retentir la petite clochette qu’elle avait pris soin d’emporter avec elle tout en guettant une éventuelle réaction d’un animal… toujours rien.

C’est au moment où il s’apprêtaient à rentrer les mains vides que le Chaman s’écria « Mais que fait cet animal là ? » en pointant du doigt une jolie petite boule de poils café au lait et blanc avec une ligne colorée sur le dos…

La petite bête était précisément dans la cage du dessous, LA cage qui contenait la dizaine de petits rongeurs  tous noirs et blancs et  qu'ils venaient d’inspecter pendant 15 minutes en les prenant chacun un par un...

Le vendeur du magasin hagard regardait tour à tour la cage pourtant fermée à clef, la clef qu’il avait dans sa main et quand il retrouva la parole ce fut pour leur demander d’où venait cet animal ?
Il répétât  plusieurs fois que c’était impossible, qu’il avait été livré de 10 animaux noir et blancs, encore tous là, c’était écrit sur le bon de livraison pour qui voulait le vérifier, d’ailleurs c’était impossible qu’ils soient de la même portée puisque ces couleurs n’étaient pas compatibles… Il bredouillait qu’ils avaient retourné toute la cage et pris chaque animal un par un et que celui-ci n’était pas là il y a 10 minutes, que la cage était fermée, que d’ailleurs il n’y avait aucun animal de cette couleur dans aucune cage.
Il répétait qu’il ne comprenait pas mais qu’il n’avait pas le temps de comprendre, déjà les lumières du magasins s’éteignaient pour la fermeture et une jeune fille brune patientait encore derrière eux pour effectuer un achat… 
Il s’empara du petit animal qui tentait de s’évader en escaladant le grillage du fond de la cage et le confia à la petite fille.

Les larmes aux yeux , elle serra sa petite boule de poils café au lait contre son coeur…Sa petite boule de poils qui la regardait de ses grands yeux rouges.
A cet instant, eIle avait les plus beaux yeux du monde… Elle n’avait pas d’alibi et personne ne sut jamais où et comment était-elle cachée la demi-heure précédente et ce n’était pas grave.

Quand ils quittèrent l’enseigne et que le rideau de fer se referma derrière eux, il semblait bien que dans le fond du magasin, on pouvait encore lire sur les lèvres du vendeur hébété le mot « impossible »…
Et quand les enfants de la tribu voulurent comprendre ce qui s’était passé, comment était arrivée là cette petite boule de poils alors que tout tentait à prouver que c’était impossible…
Le chaman leur expliqua qu’il faut parfois savoir accepter les cadeaux exceptionnels de la vie sans poser de question… sans chercher à tout expliquer et à tout comprendre.
L’important n’était pas dans le pourquoi ni dans le comment…Elle était là, elle était revenue parmi eux, ils devaient juste faire preuve d’une reconnaissance infinie pour la chance insolente qu’ils avaient eue de vivre de si beaux instants qui resteront à jamais gravé dans leur mémoire comme la preuve irréfutable qu’avec une  foi à toute épreuve et un amour infini, rien n’est impossible… Rien.

Puis il se pencha sur le petit rat qui avait déjà repris sa place dans le cou de sa fille et lui souffla "bon retour parmi nous Tatouille, tu nous a manqué..."


1 commentaire:

Laissez-moi un commentaire... Après lecture il sera publié.
Pas de censure, juste de la lecture...
Pas d'autre moyen d'être informé de vos écrits si ce n'est pas sur le dernier article...
Au plaisir de vous lire...